Achat en neuf, reconditionné ou occasion : quelles garanties ?

L’achat d’objets et de biens d’équipement d’occasion séduit de plus en plus de consommateurs s’inscrivant dans une démarche éco-responsable ou désireux de payer moins cher. Pourtant, il faut pour cela bien saisir la différence entre un article neuf, reconditionné ou d’occasion. Par ailleurs, quelles sont les garanties auxquelles vous pouvez prétendre dans chaque ?

Neuf, reconditionné ou occasion : quelle différence ?

Vous avez repéré un smartphone reconditionné bien moins cher que le même en neuf ? Une remorque bébé pour vélo à petit prix en occasion ? Toutefois, au-delà du prix particulièrement attractif, qu’entend-on par neuf, reconditionné ou occasion ?

Qu’est-ce qu’un produit neuf ?

Un produit neuf est un objet ou un équipement comme un portable, une voiture électrique, de l’outillage ou de la vaisselle qui n’a jamais appartenu à aucun acheteur final avant vous. En bref, vous en êtes le tout premier propriétaire.

Qu’est-ce qu’un produit reconditionné ?

L’appellation de produit reconditionné est moins précise. Il peut ainsi s’agit :

  • d’un modèle d’exposition qui peut avoir été manipulé, mais pas nécessairement utilisé. C’est le cas d’un lave-vaisselle qui peut être ouvert par les clients en magasin ou par les vendeurs pour des besoins de démonstration ;
  • d’un produit qui a été ouvert par inadvertance lors d’un transport ou de la mise en rayon. Seul son emballage n’est plus d’origine ;
  • d’un article qui a été retourné au service après-vente parce qu’il était défectueux ou incomplet. Le SAV remet alors le produit à neuf en le testant et en effectuant les réparations nécessaires. Exemple : remplacement d’un écran cassé de smartphone. C’est ce que l’on nomme le reconditionnement à neuf.
A lire :  Code parrain Breizh Encre ᐅ 233801607

Dans tous les cas, un produit reconditionné est dans un état de fonctionnement et de présentation très proche du neuf. Par contre, il est généralement bradé de -20 à -50%.

Qu’est-ce qu’un produit d’occasion ?

Un écran LCD, un vélo, un sèche-linge ou tout autre produit est dit d’occasion dès lors qu’il a été acheté par un particulier. Il a généralement été utilisé et présente des traces d’usure d’usage.
Plus rarement, il peut ne pas avoir été utilisé (erreur de taille, de coloris, de dimensions, etc).

Son prix à la revente est fonction de l’offre et de la demande.

Quelles sont les garanties auxquelles vous pouvez prétendre ?

Pour payer de l’outillage moins cher ou une cuisine équipée à petit prix, rien de tel que de privilégier les reconditionnés ou l’occasion. Une pratique écologique et intéressante pour le porte-monnaie qui se développe considérablement depuis quelques années. Même les professionnels du neuf. Mais ces produits sont-ils garantis ?

La garantie légale de conformité

En neuf, la garantie légale de conformité est très simple puisqu’elle est de deux ans. Elle couvre les pannes, les dysfonctionnements et les pertes de performances. Cela concerne tout particulièrement tout ce qui est électronique ou électrique, comme une friteuse sans huile, un smartphone, un autoradio, un support Quad Lock ou encore un rasoir. A noter toutefois que les batteries des téléphones portables ou des ordinateurs portables par exemple ne sont garanties que 6 mois.

Pour ce qui est du reconditionnement, la garantie légale de conformité n’excède pas 6 mois. Là encore, elle ne couvre que les pannes ou les problèmes de fonctionnement. Toutefois, si le vendeur vous a annoncé telle ou telle caractéristique technique et que ce n’est pas le cas, vous pouvez faire jouer la garantie légale de conformité. Il faut toutefois pour cela avoir conservé une trace de ces mêmes caractéristiques, par exemple par le biais d’une facture ou d’une capture d’écran pour un achat en ligne.

A lire :  Tablette tactile pour senior : internet enfin accessible pour nos aînés

Dans tous les cas de figure, le marchand doit pouvoir effectuer les réparations. Si cela ne lui est pas possible, un remboursement ou un échange sont envisageables.

La garantie des vices cachés

La garantie des vices cachés est plus délicate à mettre en œuvre. En effet, c’est au consommateur de démontrer qu’il y a effectivement un défaut et que celui-ci était bel et bien présent avant que l’article ne soit en sa possession.

Si vous y parvenez, vous pouvez prétendre au remboursement partiel ou total de votre achat.

La garantie commerciale

La garantie commerciale ne s’inscrit dans aucun cadre légal. Un fabricant ou un revendeur n’est donc pas obligé d’en proposer une.

En pratique, c’est toutefois souvent le cas, cette garantie commerciale est généralement payante. Exemple : garantie constructeur, extension de garantie, garantie vol ou casse 2 ans, échange à neuf, etc.
De fait, les termes, les modalités d’application et la durée de ces « extensions » de garantie diffèrent d’une enseigne à une autre. Avant d’y souscrire, il est recommandé de prendre un temps pour les lire.

Enfin, pour être tout à fait complet, soulignons qu’une telle garantie commerciale ne se substitue pas à la garantie légale de conformité.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.