Santé et convivialité au bureau : les meilleurs services 2022

Santé au bureau : une préoccupation post-covid

Cela va faire presque deux ans que la pandémie a impacté notre façon de vivre. L’arrivé des nouveaux variant du virus repousse sans cesse le retour à la normale tant attendu. Sur cette lancée, le télétravail à pris de l’ampleur et a créé de nombreux adeptes. Ce qui amène les employeurs à se demander comment persuader et séduire les employés pour ré-adopter le modèle traditionnel du salariat, c’est-à-dire : venir au bureau.

Un article de Wall Street Journal énonce que de nombreuses entreprises américaines sont soucieuses de ce nouveau mode de réalisation de travail qui tend à se généraliser. En effet, avec un prolongement assez conséquent, le cap des deux ans est presque atteint. Offrant le confort de chez soi aux salariés, le télétravail plaît à beaucoup, comme l’énonce Wall Street Journal : « Alors que les entreprises ne cessent de décaler le retour complet au bureau de leurs employés, les dirigeants constatent que plus leurs salariés restent longtemps à travailler à domicile, plus il pourrait devenir difficile de les faire revenir ».

Récemment, l’Harmonie Mutuelle a fait mener une étude auprès d’un échantillon représentatif comptant plus d’un millier de salariés travaillant dans le secteur public et privé. Cela a permis à l’Observatoire Entreprise et Santé d’énoncer dans une de ses éditions que la prise de conscience de l’importance des enjeux de la santé dans le monde professionnel était constatée. Cela serait accentuer par la COVID, mais également par les nouveaux modes d’organisation du travail dans le monde salarial (le port de masque de protection, l’utilisation intensive de gel hydroalcoolique, le respect des gestes barrière).

A lire :  Soldes d'hiver 2019 - 2020 : la date de début des soldes par région

Pourquoi les comparateurs de services aux entreprises se développent ?

Face à cette inquiétude, et toujours suivant l’article du « Wall Street Journal », les employeurs déploient beaucoup d’efforts pour mettre en place des stratégies et techniques pour inciter le retour au bureau. Dans le lot figure la souplesse et la flexibilité des rapports de travail, ou encore la mise en place des formations et de team building pour améliorer et renforcer l’esprit d’équipe. D’autres employeurs promettent l’installation d’un nouvel environnement de travail plus plaisant.

Toutefois, l’essentiel réside dans l’organisation du travail au sein de l’entreprise orientée vers un apport de nouveaux services aux salariés.

Dans cet axe, la majorité des dirigeants, affirme que les améliorations seront centrées sur le bien-être et la santé en entreprise. De nombreuses initiatives sont à prévoir comme l’accessibilité de plusieurs services sur le lieu de travail :

Suivant l’Observatoire Entreprise et Santé, 95% des employeurs aurait déjà mis en place ce système. 92 % d’entre eux sont persuadés de l’impact productif que cela amènerait.

La technologie arrive heureusement au secours des chefs d’entreprise et des Office-Manager afin de les aider à mettre en place ce type de services convivialité au bureau. Au même titre que les comparateurs d’assurance ou de billets d’avion, il existe en effet aujourd’hui des comparateurs de services aux entreprises qui permettent aux entreprises d’obtenir rapidement une liste exhaustive des fournisseurs de services locaux, des avis objectifs sur leur fiabilité, ainsi que leur grille tarifaire. Un comparaison qui permet d’économiser sur les prix en faisant jouer la concurrence, et de gagner du temps.

A lire :  Easy-Eco pour des objets du quotidien à petits prix

Quelle technologie derrière ces comparateurs ?

Le « Cloud » est de plus en plus utilisé par pour le stockage de fichier en ligne. Celui-ci offre de nombreux atouts aux utilisateurs comme l’aisance et la praticité opérationnelle.

Par ailleurs, il est possible de se focaliser essentiellement au dur labeur, et ne plus se soucier des tâches outres comme la maintenance techniques ou le dépannage des systèmes. C’est pour cela que les experts énoncent que l’activité de comparateurs se services en ligne adhérera successivement au stockage sur Cloud. Et que l’avenir réside dans le multi-cloud qui permettrait l’intégration des offres sur d’autres systèmes avec une réelle intercommunication.

En s’appuyant les travaux faits avec le RGPD, réglementation sur la protection des données en place, tout site comparateur de service se doit de respecter les termes de sécurité de Cloud pour la protection des données. En effet, il est d’une importance capitale que les données ne fasse pas l’objet d’une fuite hors de l’Europe.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.