Où placer des toilettes dans une maison ?

Dans le cas de construction ou de réhabilitation d’une maison, l’emplacement des WC est un choix qui doit être fait judicieusement. À l’évidence, pour des raisons d’hygiène et de confort, elles ne doivent pas se situer trop près des pièces de vie. D’ailleurs, un décret de 2002 précise qu’un logement décent doit obligatoirement avoir un « petit coin » séparés de la cuisine et de la salle à manger. Alors, quelle place pour installer un WC ?

Où installer les WC dans une maison ?

Cabinet d’aisances, commodités, trône, water, water-closet, tinette, vatères, vécés, quel que soit le nom qu’on leur donne, les toilettes ne sont pas les bienvenues dans les pièces à vivre.

Pour autant, elles doivent rester facilement inaccessibles. Leur emplacement est évidemment à adapter à la configuration de chaque maison. Différentes possibilités sont envisageables pour le confort de tous.

Dans la salle de bain

Installer des WC dans la salle de bain est parfois une contrainte par manque de place.
Pour une raison d’hygiène évidente, ils doivent être éloignés du lavabo et de la douche et/ou baignoire.

Pour une bonne cohabitation, il est important de permettre une certaine intimité lorsque cette pièce doit être partagée. L’installation d’une cloison est recommandée. Cette dernière peut être un muret, un claustra équipé d’un sèche-serviette ou encore un meuble de rangement.

Dans une chambre

Les toilettes trouvent leur place dans une chambre avec les suites parentales qui sont de plus en plus plébiscitées pour leur côté pratique.

A lire :  Comment choisir ses piles rechargeables ?

La suite parentale parfaite comprend lavabo, baignoire et WC, pour une indépendance totale par rapport au reste de la maison. Afin de séparer les différents espaces d’une suite parentale, de nombreuses options sont envisageables (cloisons partielles, totales ou vitrées).

Dans un couloir

Certainement la manière la plus classique de positionner les WC dans une maison, les placer au fond d’un couloir, qui souvent mène aux chambres.

Ne pas avoir à traverser la maison en pleine nuit pour aller aux toilettes est tout de même plus confortable.

Comment installer des toilettes à l’étage ?

Installer des WC à l’étage n’est pas toujours simple. Deux cas de figure sont possibles :

  • présence des sanitaires à l’étage inférieur : un branchement sur la colonne d’évacuation de ces derniers est réalisable, s’ils sont plus ou moins sur le même axe vertical ;
  • pas d’évacuation pour toilettes à proximité : seule solution, installer un sanibroyeur et relier l’évacuation du sanitaire à une évacuation d’eaux usées standard.

En cas de doute, il est recommandé de s’adresser à un artisan plombier ou à une entreprise de plomberie. Tout montage mal réalisé peut avoir des conséquences désastreuses. Privilégiez systématiquement un plombier de votre région et demandez un devis avant tous travaux de plomberie.

Installation des WC : comment faire ?

Qu’il s’agisse d’installer ou de remplacer des toilettes dans une pièce d’eau, quelques notions de bricolage sont à connaître. Pour les amateurs, un WC à poser (bien souvent livré en kit prêt à poser) est plus facile à implanter qu’un WC suspendu.

Quel espace prévoir pour un WC ?

Idéalement, l’espace minimum réservé aux WC doit être compris entre 1,5 m2 et 2 m2. Ainsi, cette pièce doit être de 1 mètre de largeur et de 1,80 mètre de longueur. Cet espace permet d’ajouter un lave-mains et un petit rangement.

A lire :  WC pas cher : quels sont les différents types de toilettes?

Si la porte s’ouvre sur l’extérieur, les dimensions ne doivent pas être inférieures à 90 cm de largeur et 1 mètre de longueur. Sinon, la longueur doit être rallongée à 1,40 mètre.

La réglementation PMR (Personnes à Mobilité Réduite) prévoit 1,5 mètre sur 2,10 mètres, avec une hauteur de cuvette de 45-50 cm au minimum.

Est-il possible de déplacer des toilettes ?

Déplacer des toilettes implique de fortes contraintes techniques, qu’il faut impérativement étudier auparavant. L’avis d’un professionnel est vivement conseillé.

Pour des « commodités » avec une évacuation horizontale, la tâche est plus aisée qu’avec une sortie verticale. Cependant, un point essentiel est à étudier : la pente du tuyau d’évacuation doit rester suffisante pour garantir un bon fonctionnement.

Quelle distance entre mur et WC ?

La distance entre les toilettes et le mur dépend du type d’évacuation. Une sortie verticale nécessite une distance de 22 cm, l’horizontale 18 cm.

Quelle place pour des WC suspendus ?

L’encombrement des WC suspendus est supérieur au modèle standard. Les dimensions sont majoritairement de 50 cm de largeur, 80 cm de hauteur et 80 cm de profondeur, chasse d’eau comprise. Ils nécessitent en effet la pose d’un bâti support mural qui est ensuite masqué par un habillage. C’est sur ce bâti support que ce font les fixations de la partie cuvette de ces sanitaires.

Il existe cependant des modèles à profondeur réduite permettant de gagner jusqu’à 20 cm.

Quel mur pour la pose des WC suspendus ?

Les WC suspendus étant fixés au mur, celui doit impérativement être en briques ou en parpaings.

Néanmoins, différents bâti-supports pour WC suspendus existent : certains, conçus pour être fixés sur un sol en béton, d’autres dits universels, à fixer aussi bien au sol qu’au mur.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.