Comment réduire la consommation d’eau de la chasse d’eau des WC ?

Votre facture d’eau est trop chère ? Tous les ans, un foyer français consomme plus de 120 m3, dont 24 m3 uniquement pour les sanitaires. Comment réduire la consommation d’eau de vos wc et faire des économies ? Comment utiliser moins d’eau pour vos toilettes ?

Contrôler l’absence de fuite de votre chasse d’eau

Si votre facture d’eau a considérablement augmenté, c’est probablement le signe que vous avez des fuites. En effet, un robinet qui goutte provoque une surconsommation pouvant atteindre 4 litres par heure, soit 35 m3 par an. Pour une chasse d’eau, c’est nettement plus. Des WC qui fuient, c’est possiblement jusqu’à 25 l d’eau gaspillés par heure, soit l’équivalent de 219 m3 par an.

Comment savoir s’il y a une fuite d’eau ?

Pourtant, il est très simple de savoir si vos WC japonais, WC suspendus ou WC à poser fuient. Pour cela, il s’agit d’ajouter un colorant dans le réservoir d’eau. Vous pouvez également utiliser un bloc WC eau bleue type harpic par exemple. Grâce à cette coloration, il vous sera facile de savoir si vos WC fuient.

Chasse d’eau qui coule en permanence : que faire ?

Vous avez repéré une fuite ? Votre chasse d’eau se remplit normalement mais ne s’arrête pas et l’eau coule inutilement ? Pour arrêter le gaspillage, commencez par couper l’arrivée d’eau. Cette opération consiste à tourner le robinet d’eau au niveau du réservoir.

Otez le couvercle et contrôlez les éléments suivants :

  • l’absence de tartre sur le mécanisme de chasse d’eau. Souvent, l’accumulation du calcaire est la cause de sa défaillance. Quand il y a trop de calcaire, le plus simple est de changer le mécanisme entier ;
  • le bon réglage du flotteur ;
  • l’étanchéité du joint d’arrivée d’eau.
A lire :  Pourquoi utiliser un broyeur de végétaux au jardin ?

Pas besoin de beaucoup d’outils ni d’une grande expérience. Toutefois, si vous ne savez pas faire, le mieux est de recourir au jobbing ou de contacter une entreprise de plomberie.

L’installation d’un mécanisme chasse d’eau à double poussoir

Les toilettes équipées d’un mécanisme de chasse d’eau à tirette ou à bouton simple pression utilisent l’intégralité de l’eau contenue dans le réservoir. A chaque fois, ce sont jusqu’à 9 litres qui sont utilisés, sans possibilité de moduler la quantité d’eau requise.

Pour faire des économies d’eau et pour faire un geste pour l’environnement, remplacez ces anciens modèles pour un mécanisme à bouton double poussoir. Comme son nom l’indique, cette chasse d’eau à double débit présente deux boutons qui divisent le volume de la chasse en deux : 3 litres et 6 litres.

En fonction de vos besoins, vous utilisez la quantité suffisante, sans gaspiller.

La récupération de l’eau de pluie pour les WC

L’eau de pluie est gratuite. La récupération et l’utilisation de l’eau de pluie pour remplir ses WC est donc le meilleur moyen de faire des économies.

Une telle installation est peu coûteuse et très vite rentabilisée. Il vous faut un récupérateur d’eau de pluie, un filtre, une pompe et un second mécanisme de chasse d’eau à installer dans le réservoir des sanitaires. En effet, une séparation est obligatoire entre le réseau de l’eau potable et l’eau de pluie. Même sans être bricoleur, une telle installation se fait facilement sans l’aider d’un plombier.

Toutefois, il faut au préalable informer le gestionnaire du réseau d’assainissement, c’est-à-dire votre mairie, de votre intention d’utiliser de l’eau de pluie pour vos WC.

Pourquoi mettre une brique ou une bouteille dans la chasse d’eau ?

Pas envie d’utiliser de l’eau de pluie ou de changer vos sanitaires ? Il existe alors une technique très simple pour réduire vos consommation d’eau pour les toilettes. Il s’agit de placer dans le réservoir un objet inerte et lourd. Exemples : une brique, une bouteille préalablement remplie, éco-sac, Eco-plaquettes, etc.

A lire :  Type d’ouverture, matériau, comment bien choisir sa porte de douche ?

Cet objet occupe un certain volume d’eau que vous n’utilisez pas. Pour autant, cela n’altère pas l’efficacité de vos sanitaires, tout en réduisant votre consommation d’eau.

Une astuce simple et pas chère pour faire des économies d’eau et faire un éco-geste pour la planète.

Utiliser un réservoir WC avec lave-main intégré

Autre astuce pour remplir le réservoir de sa chasse d’eau sans payer d’eau, donner une seconde vie à l’eau utilisée pour vous laver les mains.

Il existe en effet des modèles disposant d’un petit lavabo intégré à la place du couvercle du réservoir WC. L’eau utilisée pour vous laver les mains est directement envoyée dans le réservoir. Ce dernier est simultanément alimenté par cette eau recyclée et par le circuit habituel. L’économie réalisée est non négligeable.

Si vous ne souhaitez pas modifier toute votre installation, il existe des kits lave-main qui s’installent facilement sur tous les sanitaires. Un tel kit prend la place du couvercle du réservoir bas des WC à poser classiques. Il comprend en général le petit lavabo adaptable et toute la robinetterie.

En revanche, ce kit ne convient ni aux WC lavants japonais, ni aux wc suspendus.

Installer des toilettes sèches

L’installation de toilettes sèches est la solution la plus radicale pour ne plus utiliser d’eau potable dans ses toilettes. Sans odeur, ce système nécessite toutefois de pouvoir évacuer les déjections.

De fait, les toilettes sèches sont réservées aux personnes disposant d’un jardin suffisamment grand pour les évacuer.

Installer WaterFlush, réservoir wc économique et écologique

WaterFlush par EcoNevès est une innovation française récompensée par une médaille d’or du Concours Lépine de Paris en 2010. Ce système révolutionnaire prend la forme d’une chasse d’eau économique, écologique et sans joints, et donc sans risque de fuite.

Par ailleurs, c’en est fini de pousser un bouton pour déverser plusieurs litres d’eau. Avec WaterFlush, le mécanisme est coulissant le long du couvercle bombé du réservoir. Vous maîtrisez totalement la quantité d’eau versée, entre 1 litre et 6 litres.

L’économie d’eau réalisée grâce à WaterFlush est comprise entre 40% et 60% par an, soit plusieurs centaines d’euros.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.