Peut-on remplir sa piscine avec de l’eau de pluie ?

Pouvoir piquer une tête dans une piscine chez soi quand le soleil brille et que la chaleur est étouffante, il n’y a rien de plus agréable. Toutefois, le remplissage peut poser problème en cas de restriction pour cause de sécheresse. Dans ce cas, est-il possible de remplir sa piscine avec de l’eau de pluie préalablement ? Que dit la loi ?

Récupérer l’eau de pluie pour remplir sa piscine : que dit la loi ?

Face à la pénurie d’eau ou simplement pour faire des économies, nombreux sont ceux qui récupèrent l’eau de pluie pour l’arrosage au jardin ou pour les WC. Un simple bac de récupération des eaux pluviales de la toiture de votre abri de jardin ou de votre maison principale suffit. Pour le remplissage d’une piscine, que dit la loi ? Autorisation, interdiction, peut-on mettre de l’eau de pluie dans une piscine ?

Autorisation de remplir sa piscine avec de l’eau de pluie

La réglementation indique que la récupération d’eau de pluie est réservée à un usage alimentaire. En général, elle est employée pour alimenter les WC ou le lave-linge. Elle sert également à arroser son jardin en cas de sécheresse ou à pouvoir laver sa voiture.

Rien n’interdit donc d’utiliser cette eau gratuite pour remplir un bassin, un plan d’eau ou une piscine. Or, en France, ce qui n’est pas interdit est autorisé. Vous avez donc l’autorisation de remplir votre piscine avec de l’eau de pluie. Aucune démarche administrative n’est nécessaire.

A lire :  Comment choisir son salon de jardin pour l’extérieur ?

Interdiction de remplissage de piscine avec l’eau de pluie

Quand un arrêté préfectoral d’interdiction de remplir sa piscine est publié, vous ne pouvez pas la remplir avec de l’eau du robinet. En revanche, il n’existe à ce jour aucune interdiction de remplissage de piscine avec de l’eau de pluie, et ce, même en période de restriction.

Quelles conditions respecter pour utiliser l’eau de pluie dans une piscine ?

Contrairement à une idée reçue, l’eau de pluie n’est pas pure et encore moins potable sans traitement. Pourquoi ne pas mettre de l’eau de pluie dans une piscine sans respecter quelques conditions au préalable ?

Des gouttes chargées en polluants

En effet, en tombant des nuages, les gouttes se chargent de différents éléments en suspension dans l’air. Certains sont d’origine naturelle,mais la plupart sont des résidus potentiellement toxiques pour la santé humaine. Ainsi, l’eau de pluie est souvent contaminée par des pesticides ou encore des métaux lourds. L’amiante ou les éléments chimiques contenus dans nos toitures peuvent également la rendre impropre à la consommation. Enfin, de nombreux microplastiques sont en suspension dans l’air se retrouvent dans les gouttes de pluie.

Pour pouvoir être utilisée dans une piscine enterrée ou dans une piscine hors sol, l’eau que vous avez récupérée doit obligatoirement faire l’objet d’un traitement.

Le pH de l’eau de pluie est acide

Le pH de l’eau de pluie est inférieur à 7 signifie qu’elle est acide. Dans un bassin, cela risque de se révéler rapidement inconfortable pour les baigneurs. Cela peut irriguer les muqueuses, les yeux et même la peau pour les plus sensibles.

A lire :  Quel salon de jardin choisir en bord de mer ?

Par ailleurs, cette acidité est nocive pour tout le matériel qui est en contact comme l’équipement de filtration, les filtres eux-mêmes ou encore le revêtement de sol autour de votre équipement. Même votre maillot de bain ou votre bikini n’apprécient guère.

Un traitement obligatoire avant usage

Un traitement de l’eau est indispensable avant de vous baigner dedans. Pour cela, il existe des systèmes de traitement de l’eau dotées qui analysent le précieux liquide tout en le filtrant et en le débarrassant des bactéries. En cas d’acidité détectée, une pompe doseuse rectifie le pH automatiquement.

Est-ce vraiment économique ?

Vous pensez que la pluie est une manne totalement gratuite ? Ce n’est pas totalement vrai car pour la collecte et la rendre propre, vous aurez besoin d’un récupérateur d’eau, généralement un modèle enterré et d’un système de traitement. Tout cela a un coût.

En revanche, d’un point de vue écologique, cela contribue à préserver une ressource précieuse.

Quelle amende pour remplissage de piscine en cas d’interdiction ?

Bouches-du-Rhône, Alpes-Maritimes, Isère, Oise, de nombreux préfets sont contraints de prendre des arrêtés d’interdiction pour préserver la ressource en eau en période de sécheresse ou de canicule.

Le non-respect de cette interdiction de remplissage des piscines est lourdement sanctionné par une amende de 1500 euros. Des contrôles inopinés sont effectués par l’OFB (Office français de la biodiversité). A terme, les compteurs d’eau intelligents qui fonctionnent sur le même principe que le compteur connecté Linky pourraient permettre de détecter un usage anormal de l’eau en période de restriction.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.