Comment choisir son tablier de cuisine ?

Vous cuisinez de temps à autre ? Vous êtes amateur de barbecue ? Pour éviter de vous tâcher, il est essentiel de porter un tablier. Quels sont les différents modèles et lequel choisir ?

Quels sont les différents modèles de tablier de cuisine ?

Le tablier de cuisine est une protection indispensable contre les éclaboussures et les projections en tous genres. Toutefois, comme le précise le-tablier.fr, ce vêtement de travail se décline en plusieurs modèles. Quels sont-ils ?

Le tablier de cuisine à bavette

Le tablier de cuisine à bavette est le tablier traditionnel des grands chefs français. Egalement appelé tablier intégral, ce modèle classique se compose d’une bavette qui se passe autour du cou et se noue à la taille. En tissu, il couvre le torse et les jambes jusqu’à mi-cuisse, parfois un peu plus.

Le tablier à bavette est utilisé de manière classique en cuisine pour offrir une protection efficace contre les projections. Il protège vos vêtements des salissures au moment :

Le tablier à bavette existe avec ou sans poche. Le tablier de cuisine avec poche est souvent celui qui est privilégié. Le tablier à bavette sans poche est une protection indispensable pour les amateurs de barbecue. Vous pourrez ainsi faire griller des saucisses et des chipolatas sans craindre les projections de graisse.

A lire :  Eau en bouteille : comment économiser jusqu'à 150 € par an ?

Le tablier de cuisine japonais

Le tablier japonais se caractérise par des lignes d’une grande simplicité et par des bretelles croisées dans le dos. Cette dernière particularité permet de l’enfiler et de s’en servir sans autre manipulation. A l’inverse, le tablier à bavette doit être noué autour de la taille.

tablier de cuisine japonais

Le tablier japonais protège le torse et les jambes jusqu’au-dessus des genoux. Il est efficace contre les tâches et les projections. Le tablier à dos croisé est traditionnellement confectionné en lin.

Ce vêtement de cuisine est très tendance en ce moment, tout comme tout ce qui vient du Japon. De nombreux chefs étoilés et traiteurs l’ont d’ailleurs adopté.

Le tablier de taille ou demi-tablier

Le tablier de taille se compose uniquement d’une pièce de tissu se nouant autour de la taille grâce à des liens. Par opposition au classique tablier de cuisine à bavette, ce modèle est également appelé demi-tablier.

Il n’est pas destiné à offrir une protection contre les projections, mais à s’essuyer les mains. Il est aujourd’hui utilisé principalement dans les cafés parisiens et établissements hôteliers traditionnels.

Le tablier de pâtisserie

Le tablier de pâtisserie n’est souvent qu’une désignation différente du traditionnel tablier à bavette. L’essentiel dans ce vêtement de cuisine, c’est qu’il vous offre une protection maximale tout le temps que vous faites de la pâtisserie.

Quel matière choisir pour une protection efficace ?

Traditionnellement, le tablier de cuisine est en coton, voire en lin pour le tablier japonais. Ces deux matières sont confortables, douces et résistantes dans la durée. Elles sont également faciles à laver.

A lire :  Quels usages pour les gobelets personnalisés ?

Il existe des modèles en tissus synthétiques. L’avantage de ces derniers réside dans le fait qu’ils sont souvent anti-tâches. Les tabliers en synthétique peuvent même avoir un côté légèrement imperméabilisant.

Toutefois, les fibres naturelles sont à privilégier car elles sont nettement plus confortables et souples. Par ailleurs, elles sont recyclables et biodégradables. Le coton et le lin sont sont sont plus respectueux de la planète et permettent de limiter notre impact sur l’environnement.

Le tablier de cuisine, une histoire entre amour et désamour

De nos jours, le tablier est un vêtement fonctionnel, parfois personnalisé et toujours synonyme de convivialité. Mais il n’en a pas toujours été ainsi.

En effet, pendant des siècles, le port de ce vêtement de  travail est rattaché  à un statut social. Les femmes de ménage, les soubrettes, les bouchers, les barbiers, les commerçants en portent pour des raisons purement pratiques. 

Au 20e siècle, au sortir de la seconde guerre mondiale, il est le symbole de la femme au foyer. Toutes les ménagères qui se respectent en portent alors.

Dans les années 1960, c’est le début d’un grand désamour. Les femmes veulent s’émanciper et ne veulent plus  porter ce qui est l’un des symboles de leur soumission.

Dans les années 1990, le tablier est de nouveau remis au goût du jour par les grands chefs français. Il rime désormais avec convivialité et bonne chair.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.