Les piercings de créateurs, des bijoux luxe en or et diamant

Plus à la mode que jamais, le piercing s’invite également dans l’univers du luxe. Oreilles, nombril, nez, le piercing reprend les codes des bijoux de créateurs, notamment en se déclinant en or et diamant. Aujourd’hui tendance, le regard sur cette pratique a bien changé au fil des siècles.

Piercing or et diamant, un bijou luxe à part entière

Vous aimez les bijoux ? Pourquoi dans ce cas se contenter d’une seule paire de boucles d’oreilles ? La mode est à l’accumulation de piercings, notamment au niveau des oreilles. Et c’est irrésistiblement tendance !

Les piercings omniprésents lors des défilés de haute couture

Depuis quelques années, ils s’invitent même dans le monde très fermé du luxe. A chaque Fashion Week, les piercings or et diamants de luxe apportent la touche finale aux collections de prêt-à-porter et de haute couture portées par les mannequins.

Lors des défilés, rares sont les stylistes et créateurs des maisons de haute couture qui ne s’emparent pas de cette mode.

L’or, synonyme de luxe

Le piercing est le bijou à la mode depuis quelques années. Il affiche un petit côté rebelle que l’on ne retrouve pas dans une paire de boucles d’oreille, une alliance, un collier et aucun autre bijou.

A lire :  Quels bijoux homme porter pour un look tendance ?

Longtemps, le piercing est en acier chirurgical parce que c’est un matériau résistant et qui ne s’oxyde pas. Depuis, d’autres matériaux présentant les mêmes propriétés sont utilisés dans la conception des piercings : le titane (grade ASTM-F136), le niobium et certains polymères.

A cette liste, il faut ajouter l’or (sans nickel), un matériau noble et synonyme de luxe qu’affectionnent les créateurs. En outre, l’or apporte une touche luxe, sans rien enlever au côté un peu canaille d’un piercing.

Enfin, le précieux métal utilisé peut être de l’or blanc, de l’or rose, de l’or jaune ou de l’or noir (or rhodié).

Le diamant naturel, la pierre précieuse la plus pure

Autre symbole indissociable de l’univers du luxe, le diamant naturel. Les maisons de joaillerie en montent sur de nombreux colliers, bagues et autres parures de luxe.

Il est souvent associé à l’or car son éclat si brillant crée un joli contraste. C’est tout naturellement que les créateurs de bijoux modernes se sont inspirés de la joaillerie pour imaginer des piercings en or et en diamant.

Quelle est l’origine du piercing ?

Très en vogue depuis une grosse trentaine d’années grâce au défilé de JP Gautier, l’origine du piercing est toutefois bien plus ancienne.

D’où vient cette pratique du body piercing ?

En effet, la pratique consistant à percer le lobe de son oreille, de sa lèvre, de son nombril ou de toute autre partie de son corps pour y insérer un bijou remonte à la préhistoire. Ainsi, on retrouve des traces de labrets de pierre dans certaines tribus d’Afrique.

Chez les Egyptiens, ce sont les puissants qui portent de tels ornements. Les momies de pharaon portent des traces de piercing. Chez les Romains, les centurions avaient les tétons percés. L’anneau de poitrine est alors signe de virilité. De l’autre côté du globe, en Amérique, les prêtres mayas ont la langue percée pour communiquer avec les esprits.

A lire :  Comment bien acheter sa montre Michael Kors homme ?

En Europe, son usage tombe en déclin car synonyme de pratiques appartenant au passé. Durant la Renaissance, on porte un autre regard sur le piercing qui redevient très chic. Cet attrait perdure jusqu’au XVIIe siècle.

Signe distinctif vis-à-vis de la société au XXe siècle ?

Il faut ensuite attendre les années 1960 – 1970 pour que se percer le corps ne soit pas considérée comme une pratique réservée aux gens peu fréquentables et aux marginaux de la société. Pourtant, ce sont les hippies qui s’en emparent les premiers.

Dans les années 1980, une connotation homosexuelle est attachée à cette pratique. Enfin, les rockeurs et groupes de métal affichent ostensiblement les parties percées de leur corps pour affirmer leur rébellion par rapport à la société.

1994 : Jean-Paul Gaultier offre une vitrine unique à ces bijoux

En 1994, le regard porté sur le body piercing chante complètement grâce à Jean-Paul Gaultier. Innovant et provocateur, le styliste et grand couturier français présente un défilé avec des mannequins portant une accumulation de bijoux et de piercings.

Cette vitrine inattendue amorce un nouveau regard sur ce drôle de bijou. Aujourd’hui, il est porté aussi bien par les hommes et les femmes de tous âges et de toutes catégories sociales.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.