Comment nettoyer ses chaussures de running ?

La pratique de la course à pied impose d’avoir des chaussures de running propre et en bon état. Comment faire pour les nettoyer et les entretenir ?

Nettoyage de chaussures de sport : quelles solutions ?

Le nettoyage des baskets est souvent suffisant lorsque vous avez une paire de chaussures de course (ou simplement des baskets ) avec un peu de saleté dessus. La machine à laver n’est pas votre meilleure option pour cela ! Les baskets techniques sont conçues pour les athlètes et destinées à des sports de haute performance qui sont difficiles à entretenir. Afin de conserver vos chaussures dans le meilleur état possible, vous devez les laver vous-même.

Il semblerait que presque toutes les chaussures puissent être nettoyées avec de l’eau, du savon et un bon brossage. Les Vibram Five Fingers n’y font pas exception. Cependant, selon une étude récente, le nettoyage des baskets n’est pas toujours simple et facile.

En effet, la saleté et les tâches doivent être éliminées avant de procéder au lavage, sous peine d’abîmer vos chaussures. La bonne nouvelle est que, tant que vous savez comment bien nettoyer vos chaussures de course, vous pouvez le faire sans trop d’efforts. Mais n’oubliez pas qu’aucune méthode ne fonctionne pour tout le monde Tout dépend de l’état de vos baskets !

Entretien des chaussures de running

Il existe cependant un ennemi que toutes les chaussures de sport combattent en permanence : l’humidité. Quel que soit le type de chaussures et l’endroit où vous courez, vos baskets souffriront toujours, à un degré ou à un autre, de l’humidité. Peu importe que vous courez par temps sec ou sous une pluie battante, vos chaussures transpirent toujours. Et cette sueur dégage une odeur de moisi, ce qui signifie que vos baskets ne sentiront pas bon du tout. Si vous avez déjà vécu de telles expériences, vous savez à quel point elles sont désagréables ! Alors que faire ?

A lire :  Vibram FiveFingers : des chaussures minimalistes aux qualités étonnantes

L’humidité, le pire ennemi des chaussures de course et de leurs propriétaires. Nous aurions tous intérêt à tenir l’humidité à distance. L’entraînement ne peut se faire dans des chaussures de course mouillées ou humides, sinon nos pieds en souffrent. Des ampoules peuvent se développer sur l’intérieur et l’extérieur du talon, et vos orteils ne trouveront pas d’amis dans des gants de boxe détrempés. Les orteils peuvent se recroqueviller et se plisser, et c’est la façon dont votre corps vous dit : « Faites quelque chose immédiatement ». Il est donc important de toujours laisser vos chaussures de course sécher et respirer après chaque séance d’entraînement. Pour ce faire, n’hésitez pas à sortir vos semelles afin qu’elles puissent sécher plus rapidement.

Les accessoires pour entretenir ses chaussures de running

L’aspect le plus important de l’entretien des chaussures de course est de les nettoyer régulièrement. Les chaussures de course ont des semelles extérieures épaisses et de haute qualité, conçues pour durer très longtemps.

Le problème, cependant, est qu’il faut beaucoup de travail pour qu’une chaussure de course conserve son aspect et ses performances optimales. Il est donc important de laver fréquemment les chaussures de course et de les sécher complètement avant de les ranger.

Quand changer ses chaussures de running ?

Pour choisir le meilleur moment pour changer nos chaussures de course, nous devons comprendre comment protéger nos pieds des blessures et de la fatigue. La raison pour laquelle il existe une diversité d’opinions est que cela dépend d’une série de facteurs tels que la démarche, la foulée, le type de sport (distance, indoor/outdoor), les conditions météorologiques, le terrain… bref, votre kilométrage et vos chaussures auront leur mot à dire dans ce choix.

A lire :  Peignoir Equipe de France de foot FFF

La course à pied est un moyen fantastique de se mettre en forme, mais ce n’est peut-être pas si génial pour vos chaussures ! Vos chaussures de course sont mises à rude épreuve lorsque vous courez. Cela ne se limite pas à l’empreinte physique de votre pied sur la surface de la chaussure. Faire des kilomètres et des kilomètres avec la même paire peut endommager la doublure intérieure et l’amorti de la chaussure de course en raison de la friction et de l’abrasion.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.