Arnaque aux masques FFP2 anti-coronavirus

L’épidémie de Covid-19 qui touche actuellement toute la planète provoque des ruptures de stock pour tout ce qui est protection individuelle. Une belle opportunité pour les escrocs en tous genres vu le nombre d’arnaques aux masques FFP2 que l’on peut trouver sur de nombreux réseaux sociaux (et pas que !)

Arnaque masque FFP2 : les escrocs profitent de la situation

Les équipements de protection individuelle contre le Covid-19 sont en rupture de stock partout, y compris en France. L’Organisation Mondiale de Santé a d’ailleurs alerté sur la fonte rapide de ses stocks normalement réservés aux professionnels de la santé et aux services d’urgence. Le risque est que les médecins, les ambulanciers ou encore les pompiers soient eux-même contaminés.

Comme à chaque fois qu’un produit vient à être en rupture de stock, les prix flambent. En ce qui concerne les masques FFP2, les seuls qui soient efficaces contre le virus venu de la province chinoise de Hubei, les rares exemplaires encore disponibles ont vu leur prix multiplié par x20 parfois.

Aujourd’hui, en France, il ne reste plus qu’internet pour espérer en dénicher. C’est là que les escrocs de tous poils profitent de notre peur d’être contaminé pour proposer des masques qu’ils ont comme par hasard retrouvés dans leur stock. Une sacré chance tout de même !

Comment repérer ces escroqueries ?

Bien évidemment, neuf fois sur dix, il s’agit d’une arnaque. les modèles proposés sur internet, et plus particulièrement sur les réseaux sociaux sont inefficaces. Pire, dans certains cas, ils peuvent même être dangereux.

A lire :  Covid 19 : le port du masque bientôt obligatoire en France ?

Vérifier les normes des équipements de protection sanitaire

Si vous désirez absolument vous en procurer, vous devez tout d’abord contrôler la norme. Comme nous l’avions expliqué dans cet article détaillant les normes des masques FFP2 efficaces contre le coronavirus, seuls les modèles FFP2 ou FFP3 ont un intérêt.

A défaut, un N95 ou un KN95 peut faire l’affaire, mais ces normes étrangères sont un peu moins strictes que les normes européennes.

Ces signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille

Un vendeur peut évidemment mettre n’importe quelle photo et ainsi vous duper. Toutefois, d’autres indices peuvent vous permettre d’éviter les arnaques :

  • le site est en anglais ou traduit dans un mauvais français ;
  • les prix sont exprimés en dollars ou dans une monnaie autre que l’euro ;
  • les photos ne vous permettent pas de voir quelle est la norme ;
  • pas de précision quant au délai de livraison ;
  • pas de mentions légales sur le site. Si l’entreprise est basée en France, vous devez pouvoir trouver ses coordonnées et le nom du directeur de publication. C’est une obligation légale.

De manière générale, mieux vaut se tourner vers des sites marchands que vous connaissez. 2tant donné la rupture de stock, cela risque d’être compliqué. A l’étranger, AliExpress (Chine) est une alternative intéressante et un site de confiance et sécurisé (voir lien de parrainage AliExpress – 17€ de réduction).

Exemples de faux masques Covid-19

Actuellement, les publicités fleurissent sur Facebook (pour ne nommer que ce réseau social, mais c’est partout pareil). Ces réclames souvent tape à l’oeil ne proposent toutefois que des masques chirurgicaux.

A lire :  Coronavirus : L'Occitane en Provence offre du gel hydroalcoolique

Masque ffp2 chirurgical et arnaque FB

Or, ceux-ci ne servent à rien en cas de pandémie, même si évidemment on cherche à vous faire croire le contraire. Ils ne vous protègent pas contre ce virus, ni contre aucun autre d’ailleurs.

Comme il n’y a absolument plus de stock de FFP2 ou FFP3, certains n’hésitent pas à vous proposer ce genre de modèles réutilisables.

Arnaque aux masques coronavirus

Là encore, c’est une arnaque, qui plus est dangereuse. Tout d’abord, il ne s’agit que d’un masque anti-pollution. S’il est parfait pour ne pas respirer des particules fines, il n’arrête absolument pas les bactéries, microbes et autres.
Mais en plus, si l’épidémie prend de l’ampleur, s’il y a bien une chose à ne jamais faire, c’est de réutiliser un masque même lavable.

Enfin, le pompon, c’est tout de même ce modèle qui sort dont on se sait où. Il a au moins l’avantage d’avoir une jolie couleur jaune. Cela explique d’ailleurs probablement le prix, presque 100 $ pour 10 unités. Quand même !

arnaque sur les masques anti Covid-19

Bien évidemment, tous ces modèles totalement inefficaces sont estampillés de toutes les normes françaises et européennes imaginables. Ils sont également proposés à prix d’or, sinon ce ne serait pas crédible.

Enfin, certains grands sites comme Leboncoin et Facebook commencent à faire le ménage. On ne peut que les en féliciter !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.