La France interdit les sodas à volonté chez Quick et KFC

Dans la nuit du mercredi 01 avril au jeudi 02 avril 2015, l’Assemblée Nationale a décidé d’interdire les “free fill”, ces distributeurs de soda disponibles chez Quick et chez KFC et qui permettaient de se servir à volonté en boisson. La raison ? La lutte contre l’obésité.

Machine arrière

Tous ceux qui vont casser la graine de temps en temps dans les fast-foods le savent, le bon plan, c’était d’aller chez Quick ou chez KFC car les boissons étaient à volonté. C’est d’ailleurs la chaîne de restaurants rapides Quick qui a lancé cette tendance, se faisant rapidement emboîter le pas par l’un de ses concurrents, KFC.
Seul Mc Donald’s n’avait pas cédé à cette mode et continuait de servir Pepsi, Orangina, Fanta et autres boissons sucrées au comptoir.

Quick et KFC : boissons à volonté

Et le sucre, c’est bien ce qui est montré du doigt par les députés français qui viennent tout simplement d’interdire ces machines permettant de se servir autant de fois qu’on le désire. Quick et KFC vont donc être contraints de retirer ces machines, tout du moins dans l’Hexagone.

Pourquoi cette interdiction ?

C’est un amendement déposé par l’UDI concernant le projet de loi de modernisation du système de santé qui a été voté. Celui-ci vient mettre hors la loi ces distributeurs en libre service car on y trouve des boissons contenant du sucre ou des édulcorants qui en reproduisent le goût. Or la consommation régulière de ces sodas «contribuent au développement et au maintien d’une appétence pour la saveur sucré», c’est tout du moins ce qu’ont estimé les députés.
Dorénavant, la seule boisson autorisée en libre service est l’eau.

Il faut dire que, même si le niveau d’obésité en France est parmi les plus bas au monde selon l’OCDE, l’Organisation de coopération et de développement économiques, il n’en reste pas moins qu’il connait une croissance rapide depuis une décennie.

En 2014, 12,5% des Français sont obèses et 40% sont en surpoids. En ce qui concerne les enfants, 15% sont également en surpoids. Le coupable selon les experts de la santé ? La malbouffe version américaine qui envahit nos assiettes.

Alors, à l’approche de l’été et de la séance d’essayage de votre maillot de bain avant d’aller à la plage, vous allez plutôt faire attention à votre ligne ou vous allez vous faire un hamburger chez Quick ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.