Comment savoir si un pare-brise est réparable ?

Un pare-brise fissuré ou avec un impact peut être réparé. Cette réparation effectuée par un garagiste ou un professionnel nécessite toutefois de respecter certaines obligations. Dans quels cas peut-on faire réparer une fissure ou un impact sur un pare-brise ?

Rouler avec un pare-brise avec une fissure ou un impact est dangereux

Si vous êtes propriétaire d’une voiture, vous risquez probablement un jour ou l’autre d’être confronté à un problème de pare-brise. Il peut être fissuré ou recevoir un impact. Pose mal réalisée, variation brusque de température, exposition en plein soleil en période de canicule, impact de grêle ou de gravillons, les causes sont multiples. À chaque fois, une une réparation de pare-brise s’impose.

Moindre résistance du véhicule en cas d’accident

Le pare-brise du véhicule participe à la résistance structurelle du véhicule, jusqu’à 30% selon les modèles. Conduire avec un pare-brise endommagé, même si ce n’est que par un petit impact peut représenter un danger supplémentaire pour tous les passagers du véhicule.

En cas de choc, cette large vitre située à l’avant d’un véhicule risque probablement de voler en éclat. Les conséquences pour votre sécurité ne sont pas négligeables. Si la voiture se retrouve sur le toit, celui-ci risque plus facilement de s’écraser.

A lire :  Quand changer son casque moto ?

Interdiction de rouler en cas de problème de pare-brise

Il est interdit de rouler avec une voiture ou une fourgonnette dont le pare-brise présente un éclat ou de fissure dans la zone de vision principale du conducteur. Ce défaut dans le verre peut en effet réduire la visibilité et augmenter le risque d’un accident de la route.

Quand peut-on réparer une fissure ou un impact sur un pare-brise ?

Il n’est pas toujours nécessaire de faire changer votre pare-brise. Une simple réparation est possible à l’aide d’une résine peut être envisager si :

  • la taille de l’impact est inférieure à une pièce de 2 euros. La fissure doit mesure moins de 30 cm ;
  • le défaut ne doit pas être situé dans le champ de vision direct du conducteur. Un défaut sur un côté ou face au passager avant ne pose pas de difficulté. Face au conducteur, cela entrave partiellement le champ de vision. Le code de la route interdit alors toute réparation pour éviter un accident. Dans ce cas, un remplacement est obligatoire pour rouler.
  • distances minimales : réparer n’est pas possible quand la fissure ou le défaut se trouve à moins de 5 cm du bord et 2 cm d’un détecteur de pluie ;
  • nombre défauts maximum : la réparation d’un pare-brise est possible si celui-ci compte moins de 3 défauts.

Vous remplissez toutes les conditions ? Le code de la route vous autorise à réparer. Dans le cas contraire, vous avez une obligation de remplacement est obligatoire pour pouvoir rouler.

A lire :  Quels sont les différents types de casques moto ?

Réparation de fissure ou d’impact à l’aide d’une résine

Comme pour la réparation d’un pneu, celle de votre pare-brise n’est possible que chez un professionnel. Après avoir soigneusement nettoyé la zone endommagée, celui-ci injecte une résine très particulière.

Exposée à des rayons UV, cette résine devient aussi solide que le verre. Elle rend ainsi sa résistance au pare-brise, et donc, à votre SUV, à votre camionnette ou à votre VSP (voiture sans permis). Par ailleurs, elle est parfaitement transparente et le reste durablement.

Prix d’une réparation et prise en charge par votre assureur

Faire réparer son pare-brise a un coût. Selon le professionnel et la nature de la réparation, les prix oscillent généralement entre 70 € et 110 €. C’est donc nettement moins qu’un remplacement intégral.

Votre compagnie d’assurances peut éventuellement prendre en charge une telle intervention. Cela dépend toutefois des garanties de votre assurance auto, mais également de la franchise. Une garantie bris de glace sans franchise vous permet théoriquement d’en obtenir le remboursement par votre assureur.

Si vous déclenchez la garantie bris de glace, assurez-vous que votre assurance ne compte pas cela comme un dommage venant augmenter le montant de votre cotisation. Votre assurance VSP ou votre assurance auto pourrait alors vous coûter bien plus cher.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.