Black Friday : comment éviter les arnaques et les pratiques trompeuses ?

Avec les soldes d’hiver et Noël, le black friday est l’une des plus grandes périodes de promotions de l’année. Le “vendredi noir” est également une période durant laquelle es douanes et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) relèvent de nombreuses pratiques commerciales trompeuses. Comment éviter les arnaques du Black Friday ?

Qu’est-ce que le Black Friday ?

Black Friday est une tradition importée des Etats-Unis durant les années 2010. Elle est intimement liée à Thanksgiving qui a lieu le 4e jeudi de novembre. Cette fête a perdu son caractère religieux mais reste l’un des temps forts de la vie américaine.

En 1960, les commerçants américains décident de casser les prix pour inciter à la consommation. Ce premier vendredi noir est un succès. Depuis il se répète et s’est propagé à bien d’autres pays à travers le monde. Aujourd’hui, le black friday ne se résume plus à une seule journée, mais peut s’étendre sur plusieurs jours ou semaines.

Black Friday : les astuces pour éviter les arnaques en ligne

Le Black Friday profite essentiellement aux commerçants en ligne. Si les bonnes affaires sont nombreuses, il faut rester vigilant pour éviter certains pièges. Comment savoir si la promotion Black Friday qui vous fait de l’œil est une bonne affaire et pas une arnaque ?

Privilégier les sites de confiance

Les promotions et les rabais fusent pendant les Black Friday. Mais contrairement aux soldes qui sont très réglementés, il n’existe aucun cadre légal spécifique au Black Friday.

A lire :  Nice : le e-commerce au secours des boutiques de proximité

Pour éviter les arnaques, la première chose est de faire confiance à des boutiques en ligne que vous connaissez. Vous pouvez également vous appuyer sur des guides qui vous proposent une sélection de bonnes affaires, comme ici.

Les fausses promotions

L’arnaque la plus fréquente en ligne consiste à afficher de faux prix barrés. En clair, le commerçant en ligne affiche une promotion trompeuse en faisant croire que le prix de vente habituel est plus élevé.

Cette pratique frauduleuse a obligé l’Union Européenne a adopté une loi en 2022. Désormais, le prix barré doit correspondre au prix le plus bas pratiqué durant les 30 derniers jours. Malgré cela, les fausses promotions existent toujours.

Les offres trop alléchantes

En cette période de promotions et de rabais, il faut également se méfier des offres trop alléchantes reçues par SMS, par mail, par WhatsApp ou via les réseaux sociaux (TikTok, Facebook, Instagram, etc). Celles-ci peuvent dissimuler des anomalies, une fraude, voire une tentative d’hameçonnage.

C’est le cas par exemple des produits contrefaits vendus type figurine manga sur des sites situés à l’étranger.

A de rares exceptions, des prix trop bas peuvent tout simplement être dus à une erreur du site marchand. Leclerc en a fait les frais en proposant une Playstation Sony à 30 € pour les Black Friday.

L’arnaque à la livraison de colis

Vous recevez un SMS pour une livraison de colis en attente ? Un mail vous indiquant que votre colis n’a pas pu être livré ou est perdu ?

A lire :  Fournitures scolaires : quand et où les acheter pas cher pour la rentrée ?

La prudence est de mise, en particulier si le message est accompagné d’un lien cliquable. Des escrocs créent des sites éphémères imitant ceux de Colissimo, DHL, Shop2Shop ou encore Mondial Relay. En cliquant sur le lien, un virus ou un logiciel espion peuvent être injectés dans votre smartphone ou votre ordinateur pour collecter vos données bancaires ou vous rançonner.

En cas de doute, le plus simple est de quitter le site et de vous connecter au site de l’entreprise de livraison depuis Google ou Bing.

Les « dark patterns »

Vous êtes à la recherche de bonnes affaires et le site vous indique « Plus que 2 produits en stock » ? Un tel message vous pousse naturellement à effectuer un achat précipité pour ne pas passer à côté de la « bonne affaire ».

Ce genre de technique qui vous pousse à consommer est ce que l’on nomme en anglais les « dark patterns ». Celle du stock restreint est la plus connue, mais il y en bien d’autres. Parmi celles-ci :

  • des cases et options déjà cochées qui s’ajoutent à votre panier ;
  • l’affichage d’un grand nombre d’internautes visionnant le même produit que vous ;
  • un compte à rebours de fin de promotion.

Pour éviter un achat impulsif que vous pourriez regretter, prenez le temps de vérifier en comparant les prix avec d’autres boutiques. Assurez-vous également qu’aucune option n’a été ajoutée dans votre panier à votre insu.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.