5 anecdotes insolites sur One Piece et son mangaka

En matière d’animé, One Piece fait figure de référence. Le manga le plus vendu au monde a été lancé en 1997 par le mangaka Eiichiro Oda. Malgré la fin de One Piece, le phénomène mondial devrait continuer à être décliné en livres, en jeu vidéo et même en série (Netflix).

One Piece initialement prévu pour 5 ans

One Piece est une bande dessinée japonaise – un manga – qui relate l’aventure de Monkey D. Luffy. Avec son chapeau de paille, il rêve de devenir le roi des pirates. Pour cela, il se lance à la recherche d’un trésor légendaire.

A son lancement, en 1997, le mangaka Eiichiro Oda table sur une aventure publiée pendant 5 ans. Toutefois, en 2002, l’aventure est loin d’être terminée. Face au succès mondiale et à la tournure prise par le récit, il est incapable de respecter ce délai de 5 ans. En 2002, il annonce la fin pour 2012. Force est de constater qu’il n’a pas réussi à tenir son engagement (heureusement pour nous !)

La fin de One Piece est prévue pour 2025, selon Eiichiro Oda lui-même.

One Piece dans le Livre des records

Depuis son lancement, de nouvelles pages de One piece sont publiées tous les lundis au Japon. Celles-ci sont attendues de pied ferme par tous les mordus de ce manga. Dans le reste du monde, l’engouement est tout aussi fort. A chaque nouveau tome, les ventes s’envolent. La France n’échappe à ce véritable phénomène culturel que sont les mangas avec des millions millions d’exemplaires vendus rien que pour One Piece

A lire :  Comment transformer son portrait en manga ?

La longévité de cette bande dessinée a d’ailleurs été récompensée. En 2014, le mangaka s’est vu remettre le prix de l’auteur ayant le plus grand nombre d’exemplaires vendus pour une même BD. A ce titre, il figure donc dans le Guinness Book of World Records. En 2014, plus de 320 millions d’exemplaires avaient été vendus. Aujourd’hui, c’est évidemment beaucoup plus.

Des monuments pour des personnages de One Piece morts

La culture japonaise est très différente de la nôtre. Elle repose sur des traditions ancestrales, avec parfois, un brin d’excentricité. C’est le cas pour One Piece qui, contrairement aux séries TV, n’hésitent pas à tuer certains de ses personnages. Ce fut notamment le cas de Ace, Barbe Blanche ou encore de Portgas D. Ace, le frère de Luffy tué par Akainu.

Certains de ces personnages sont très populaires. Leur mort, aussi virtuelle soit-elle, a beaucoup peiné les lecteurs. Pour les consoler, le parc d’attractions Universal Studios Japan (Osaka – Japon) a reconstitué des scènes, des lieux et des monuments en mémoire de certains de ces personnages.

Eiichiro Oda, un mangaka qui refuse la célébrité

Eiichiro Oda est à l’origine du plus célèbre manga au monde. Malgré cela, vous ne voyez quasiment aucune photo de lui, et encore moins d’interview.

En effet, l’artiste demande systématiquement à ne pas apparaître sur les photos. Il refuse également presque toutes les interviews. Son refus d’e^tre célèbre, il l’explique dès les premières années par la volonté de vouloir se consacrer à son œuvre. Il n’a pas envie que sa notoriété le détourne de ses personnages. De plus, il ne veut pas être plus populaire qu’eux.

A lire :  [Livre] Didier Raoult - Epidémies : vrais dangers et fausses alertes

Des statues de mugiwaras à Kumamoto

Aussi discret soit Eiichiro Oda, il n’en reste pas moins sensible à ce qui se passe autour de lui. Ainsi, en 2016, un violent séisme provoque des dégâts considérables dans sa ville natale de Kumamoto, dans l’ouest de l’île de Kyūshū.

Eiichiro Oda, citoyen d’honneur de Kumamoto

L’artiste décide alors d’aider au financement de la reconstruction en lançant une campagne One Piece en collaboration le Weekly Shonen Jump. C’est dans ce magazine paraissant tous les lundis que les nouvelles planches des mangas sont publiées. Au total, la collecte s’élève à 800 millions de yens (6 millions d’euros).

Pour le remercier, le gouvernement de la préfecture de Kumamoto le fait “Citoyen d’honneur” de la ville éponyme.

Des statues en taille réelle de Chopper, Luffy, Brook et autres pirates

Les autorités choisissent également d’ériger 8 statues à l’effigie des mugiwaras. Ces statues en taille réelle sont disséminées dans toute la préfecture.

Parmi celles-ci, la statue de Luffy devant le bureau de la préfecture de Kumamoto dans la ville de Kumamoto, Sanji à Mashiki ou encore Usopp à Aso. Depuis, de nombreux fans japonais et du monde entier se déplacent pour les admirer et se prendre en photo aux côtés de Chopper, Luffy ou encore Brook.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.