Pourquoi et comment hiverner sa piscine hors-sol en hiver ?

L’entretien d’une piscine hors sol est essentiel en été, mais également pendant la mauvaise saison. Qu’est-ce que l’hivernage de piscine hors-sol ? Comment bien préparer votre équipement de loisir pour qu’il passe l’hiver ?

Qu’est-ce que l’hivernage de piscine autoportée ?

Cet été, vous avez largement profité de votre piscine hors sol achetée chez https://www.ledepot-bailleul.fr/ ? Avec l’arrivée du froid, vous n’allez plus vous en servir. En hiver, pouvez-vous la laisser dehors ? Quand, comment et pourquoi hiverner votre piscine hors-sol en toute sécurité ?

Puis-je laisser ma piscine hors-sol dehors en hiver ?

En période hivernale, il est préférable de ne pas laisser votre bassin en extérieur. Les modèles tubulaires peuvent éventuellement être démontés pour être remis à l’abri.

En revanche, pour les modèles autoportés en bois ou en composite, ce n’est évidemment pas possible. Un hivernage est donc indispensable pour protéger votre équipement.

Pourquoi faire l’hivernage d’une piscine hors-sol ?

A défaut de pouvoir la démonter et la ranger dans un abri de jardin ou dans un garage, il est essentiel de bien protéger votre piscine hors-sol en hiver. C’est la garantie de la retrouver parfaitement fonctionnelle l’été prochain.

Cette préparation de votre bassin non-enterré est ce que l’on nomme l’hivernage. Hiverner une piscine autoportée vise à la préserver :

  • des températures négatives : le gel peut avoir des effets destructeurs sur votre équipement de loisir ;
  • des feuilles mortes et des débris divers qui peuvent tomber dans l’eau.
A lire :  Gouttière bouchée par les feuilles de l'arbre du voisin : que faire ?

L’hivernage facilite donc la remise en route de votre bassin à la belle saison.

Quand hiverner son bassin non-enterré ?

Dès que la température extérieure est régulièrement en-dessous de 15°C, il est grand temps de penser à l’hivernage.

Toutefois, vous n’êtes pas obligé d’attendre que les températures chutent. Si dès la fin de l’été, plus personne ne pique une tête, vous pouvez préparer votre équipement pour passer la mauvaise saison. Vous vous épargnerez la corvée de nettoyage de l’eau suite à la chute des feuilles en automne.

Comment hiverner sa piscine hors-sol ?

La préparation de votre piscine autoportée à l’approche de l’hiver est relativement simple. Quelles sont les différentes étapes à respecter ?

Quelle différence entre hivernage passif et hivernage actif ?

En fonction de des conditions climatiques dans votre région, vous devrez opter entre deux techniques :

  • l’hivernage actif qui consiste à maintenir l’entretien du bassin et de l’eau. Cet entretien est toutefois réduit. Cette technique est privilégiée dans les régions où la températures ne descend jamais en-deçà de 5°C ;
  • l’hivernage passif : la filtration de l’eau est stoppée. La piscine hors-sol est soigneusement couverte pour éviter la chute des débris et de feuilles. l’entretien se réduit à de rares contrôles visuels. C’est la technique adoptée dans toutes les régions où le mercure peut descendre en-dessous de 5°C, voire de 0°C.

Quelles sont les étapes à respecter ?

En général, c’est la technique de l’hivernage passif qui est privilégiée partout en France. C’est la moins simple des deux, mais également la moins chère.

A lire :  Taxe abri de jardin : comment ne pas la payer ?

Pour la mettre en oeuvre, il suffit simplement de respecter les étapes suivantes :

  • évacuer 20% de l’eau pour prévenir une épisode de gel. Au printemps prochain, vous pourrez toujours la remplir avec de l’eau de pluie ;
  • procéder à un traitement choc de l’eau en versant du chlore dans l’eau. Vous devrez en faire de même pour la remise en route ;
  • verser un produit hivernage piscine aux propriétés anti-gel, anti-calcaire, anti-algues et anti bactéries ;
  • effectuer la purge du filtre avant de la débrancher ;
  • installer une couverture d’hivernage pour piscine hors sol. Il faut la vérifier plusieurs fois durant l’hiver, en particulier avant et après une tempête.

Comment éviter le gel dans une piscine hors-sol ?

Eviter que l’eau de votre bassin autoporté ne gèle est important. En cas de gelée et de températures négatives pendant la nuit, une mauvaise préparation peut avoir de fâcheuses conséquences.

Pour éviter toute dégradation, inutile de mettre des bidons à flotter comme on peut le voir sur internet. L’ajout d’un produit hivernage empêche l’eau de geler. D’autres accessoires anti-gel peuvent être utilisés en complément comme des flotteurs d’hivernage.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.