1 franc = 1 Carambar = des clowns pour les enfants hospitalisés

Depuis 2012, les pièces et billets que vous avez retrouvés sous le fauteuil ou dans une tirelire oubliée dans le grenier ne valent plus un clou. Alors, plutôt que d’attendre 100 ans que cela reprenne un peu de valeur, vous pouvez aussi les échanger contre des carambar durant l’opération “La blague à 1 franc”.

Un geste pour les enfants séjournant à l’hôpital

Après le passage à la monnaie unique en Europe le 1er janvier 1999, vous aviez jusqu’au 17 février 2012 au soir pour échanger vos pièces et billets en franc contre des euros. Depuis cette date, tous ceux que vous avez retrouvés dans les poches d’un vieux pantalon ou dans une tirelire oubliée dans un carton après un déménagement ne valent absolument plus rien.

Tout du moins jusqu’à très récemment, car pendant quelques semaines, Carambar vous offre la possibilité de troquer vos pièces de 1 franc contre une friandise du même nom durant toute l’opération “La blague à 1 franc”.

Carambar - La blague à 1 franc

Et ce n’est pas tout, car pour toute pièce de 1 franc que vous aurez échangée contre un Carambar, la société de confiserie verse en plus 15 centimes d’euros (soit l’équivalent d’un franc) à l’association Rire médecin. Celle-ci fait intervenir des clowns dans les hôpitaux pour apporter un peu de gaieté et de bonne humeur à tous les enfants et adolescents qui y effectivement de longs séjours.

Comment procéder ?

Du 31 mars au 3 mai 2015, un Carambar Truck traversera la France du nord au sud. En vous rendant sur le site de l’opération ), vous trouverez les dates de passage dans quelques grandes agglomérations françaises dont Paris. Vous pourrez y troquer directement vos pièces de 1 franc.

Si cette caravane publicitaire ne passe pas près de chez, vous pouvez également vous rendre dans l’une des 170 boulangeries partenaires ou même utiliser les réseaux sociaux en vous prenant en photo avec une pièce de 1 franc.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.