Quelle différence entre vitrocéramique et induction ?

La table de cuisson vitrocéramique ou à induction a remplacé la cuisinière électrique dans nombre de foyers. Plus élégante, plus moderne, elle est également plus fonctionnelle. Vous hésitez entre les deux modes de cuisson ? Qu’est-ce qui est le mieux entre induction et vitrocéramique ?

Comment reconnaître une plaque induction et vitrocéramique ?

A induction ou vitrocéramique, la plaque de cuisson est indispensable pour cuisiner des petits plats, ou tout simplement pour réchauffer. Comment distinguer ces deux types de plaques en fonction du mode de cuisson recherché ?

Qu’est-ce qu’une table de cuisson vitrocéramique ?

Reconnaître une plaque à induction d’une plaque vitrocéramique au premier coup d’œil n’est pas toujours chose évidente. Comme le souligne France Bazar (https://francebazar.fr), l’aspect général des deux produits est très similaire.

Il faut donc s’intéresser au mode de fonctionnement de cet appareil électroménager. La plaque de cuisson vitrocéramique dispose de plusieurs foyers de cuisson. Sous le verre de chacun d’eux se trouvent des résistances. Grâce à l’électricité, ces dernières produisent de la chaleur transmise à la casserole ou à la poêle.

La table de cuisson vitrocéramique peut disposer de deux types de foyers :

  • la plaque de cuisson vitrocéramique avec foyer radiant, pour la constance et la bonne répartition à la température de cuisson ;
  • plaque de cuisson vitrocéramique avec foyer halogène, pour une cuisson plus rapide.

Qu’est-ce qu’une table de cuisson à induction ?

La technologie d’une plaque de cuisson induction est radicalement différente. Celle-ci repose sur la présence de bobines électromagnétiques placées sous chaque foyer de cuisson.

A lire :  Comment choisir un aspirateur sans sac ?

Le fonctionnement de ces électroaimants génère un champ électromagnétique. Celui-ci se traduit par la génération de chaleur directement au niveau du récipient utilisé pour cuisinier (poêle, casserole, stérilisateur, cocotte minute, etc).

Cette technologie génère de la chaleur sans chauffer la plaque de cuisson en elle-même. La cuisson est ainsi plus facile à maîtriser.

Quelle astuce pour faire la différence ?

Il existe un moyen très simple de faire la différence entre vitrocéramique et induction.

Allumez un foyer de la cuisinière ou de la table de cuisson sans poser de récipient dessus. Si de la chaleur se dégage, c’est que vous avez affaire à une plaque vitrocéramique. Si le foyer reste froid, c’est de l’induction.

Quel est le mieux, vitrocéramique ou induction ?

Dans le cadre du réaménagement de votre cuisine équipée, vous hésitez entre ces deux modes de cuisson ? Avantages, inconvénients, consommation électrique, compatibilité avec vos ustensiles de cuisine, que savoir avant de vous décider ?

Quels sont les inconvénients et avantages d’une plaque à induction ?

De par la technologie utilisée, une plaque à induction offre nombre d’avantages :

  • une cuisson plus rapide ;
  • une contrôle instantanée de la température de cuisson. Cette maîtrise est aussi confortable que celle du gaz ;
  • un équipement plus sûr : le risque de brûlure est moindre avec l’induction puisque la plaque n’est pas directement chauffée. Le verre de surface ne reste pas chaud longtemps après extinction.

Souvent présentée comme le nec plus ultra, l’induction n’a pas que des avantages. Tout d’abord, le prix d’achat est plus élevé. Il faut également utiliser des casseroles et des poêles spécial induction qui sont généralement plus chères.

A lire :  Comment choisir son fer à lisser?

Quels sont les inconvénients et avantages d’une plaque vitrocéramique ?

Le principal atout de la plaque vitrocéramique est son prix bas à l’achat. Par ailleurs, vous pouvez utiliser tous types de poêles, de cocottes ou de casseroles. Celles-ci peuvent être en terre cuite, en fonte ou en acier inoxydable. Ces ustensiles de cuisine sont eux-mêmes moins chers et faciles à trouver en occasion.

En revanche, vous avez les mêmes inconvénients qu’avec une plaque électrique ordinaire. Un temps de latence pour chauffer ou pour régler la température qu’il faut savoir maîtriser. Par ailleurs, la surface est directement chauffée, ce qui représente un danger potentiel de brûlure pour les utilisateurs et les enfants.

Est-ce que toutes les casseroles vont sur vitrocéramique ?

Toutes les casseroles sont compatibles vitrocéramique. Terre cuite, fonte, aluminium, inox, tous les matériaux chauffent sans difficulté.

Quelles casseroles pour l’induction ?

La chaleur générée par le champ électromagnétique est directement transmise à votre casserole. Cette transmission ne fonctionne qu’avec le fer ou les alliages qui en contiennent. De plus, le fond du récipient doit être épais pour stocker et répartir la chaleur.

De fait, vous aurez besoin de casseroles en inox et à fond épais. Il en est de même pour les récipients en fonte. Vous pouvez donc aussi bien utiliser une poêle anti-adhésive toute neuve que la cocotte en fonte de votre grand-mère.

Quel est le mode de cuisson le plus économique ?

La consommation électrique de chaque produit électroménager représente une part importante de votre facture d’électricité. Avant de vous équiper, il est donc essentiel de connaître la différence de consommation entre plaque à induction et plaque vitrocéramique.

Si l’on prend deux tables 4 feux de puissance équivalente, la consommation électrique est 20% supérieure dans le cas de la vitrocéramique. L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) préconise de privilégier l’induction pour mieux maîtriser votre facture énergétique. C’est également meilleur pour la planète.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.