SoKyoot, l’appli pour revendre puériculture et vêtements bébé

Un bébé, cela grandit vite, trop vite. Les jeunes parents se retrouvent rapidement à devoir renouveler vêtements, jouets et autre matériel de puériculture qui deviennent rapidement trop petits bien que n’ayant que peu servis. Pour mettre en relation les jeunes parents désireux de vendre des affaires de bébé et ceux qui souhaitent en acheter, deux niçois ont eu l’idée de développer l’application mobile SoKyoot.

Sokyoot, pour vendre et acheter des affaires pour bébé

Lancée en octobre 2017 par deux niçois, Guillaume Develter et Paul-Henri Blanc, SoKyoot est une plateforme permettant l’achat et la revente d’affaires pour bébé, un peu à la manière d’un vide-dressing.
Les entrepreneurs sont partis du constat que lorsque l’on est jeune parent, on est obligé d’acheter de nombreuses affaires pour bébé, des vêtements, une poussette, du matériel de puériculture ou même du mobilier type table à langer. Toutefois, en l’espace de quelques mois ou quelques semaines parfois, tous ces articles deviennent rapidement inutilisables, tout simplement parce que bébé a grandi.

L’objectif de SoKyoot est donc de pouvoir mettre en relation les jeunes parents qui cherchent à revendre tout ce qui tourne autour de l’univers de la puériculture et de la petite enfance et ceux qui cherchent à s’équiper à pas cher.

Une seconde vie pour les affaires de bébé

Poussette, siège auto, livres enfant, vêtements naissance, jouets, poupées, lit bébé, 80% des jeunes parents ont déjà acheté au moins un article d’occasion pour leur bout de chou. La raison est essentiellement économique puisque qu’acheter du matériel de puériculture d’occasion permet de réaliser des économies considérables par rapport au neuf.

L’application mobile SoKyoot:

  • permet aussi à chaque parent d’avoir un portefeuille virtuel;
  • sécurise les transactions entre particuliers;
  • facilite le suivi des envois grâce à un partenariat avec Mondial Relay et La Poste. Il est évidemment possible de réaliser les transactions en direct, grâce à un système de géolocalisation qui vous permet de savoir dans quelle ville sont situés les vendeurs.

Quant au coût, seul le vendeur le supporte. Il est de 5% sur chaque transaction. Pour l’acheteur, c’est gratuit, il n’y a pas de coût supplémentaire.

Outre le fait de pouvoir s’équiper à pas cher ou de pouvoir vider ses placards selon que soit acheteur ou vendeur, SoKyoot présente un autre intérêt, celui de pouvoir donner une seconde vie à toutes vos affaires et habits de bébé, et donc, d’être plus respectueux de l’environnement.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.