Le désamour des hommes pour le costume

Longtemps considéré comme un signe de réussite sociale, le costume est en train de disparaître du monde de l’entreprise. Un phénomène qui semble s’installer dans la durée, puisque les ventes du traditionnel costume homme auraient considérablement chuté en un peu moins de 10 ans seulement.

Costume homme : l’âge d’or des années 60

Dans les années 1960, porter un costume est un signe de réussite sociale. Un gros cigare à la bouche, les hommes mûrs affirment ainsi leur statut dans la société. Pour les jeunes, c’est le vêtement chic et branché par excellence. Ils le portent au quotidien pour flâner dans la rue avec les copains ou même pour aller danser le samedi soir.

D’ailleurs, il n’y a qu’à voir les films de l’époque pour mesure toute la place du costume pour homme dans la société française de l’époque. Ce n’est alors pas seulement un habit pour aller au travail. On le porte en toutes circonstances, pour aller boire un verre au bar entre amis, pour assister à un match de foot de l’Equipe de France, pour aller au cinéma, pour aller guincher en discothèque.

Un vêtement aujourd’hui symbole d’une autre époque

Aujourd’hui, l’économie française est largement tournée vers les nouvelles technologies avec des métiers qui n’ont plus rien à voir avec ceux de nos parents ou de nos grands-parents. Et c’est probablement pour marquer cette rupture, cette orientation vers l’avenir qu’il fallait de nouveaux codes vestimentaires.

Le costume, symbole d’un autre temps en a fait les frais. D’ailleurs, qui portent encore un costume à notre époque ? Toutes les professions vieilles comme le monde et qui souffrent d’un déficit d’image. Au rang de celles-ci, on trouve en premier lieu le monde politique ou encore le secteur bancaire.

A lire :  Thermolactyl Damart : des vêtements tendance et pas seulement chauds

De fait, pour les nouvelles générations, le costume homme instaure un rapport de force, comme une sorte de frontière entre un vieux monde qui s’accroche à ses valeurs et un univers ultra-connecté tourné vers l’avenir.

Mariage, enterrement, entretien d’embauche, un seul costume pour toutes les occasions

Le désamour des hommes pour le costume se ressent considérablement sur les ventes en France. En l’espace de quelques années seulement, celles-ci se sont littéralement effondrées. Ainsi, il s’en vendait plus de 3 millions dans l’Hexagone en 2011. Huit ans plus tard, en 2019, ce chiffre peine à dépasser de 1,4 million.

Une baisse record de presque 60 % qui impacte l’ensemble du milieu de la mode. Si les grands couturiers enregistrent la même tendance baissière mais dans une moindre mesure, ce sont surtout les enseignes de prêt-à-porter masculine qui font les frais du désamour des Français vis-à-vis du costume. A l’image de Celio ou de Jules, les ensembles veste et pantalon ont bien souvent relégués au fond de leur magasin pour mettre en avant des vêtements plus tendance.

Pour autant, le costume pour homme n’est pas mort. Celui-ci est toujours  indissociable de certaines “grandes occasions”. En effet, il est toujours inconcevable, même pour la jeune génération, d’assister à un mariage en étant seulement affublé de manches courtes.

Si l’homme moderne s’est affranchi de cette tenue vestimentaire un temps incontournable, il en possède toujours un dans sa garde-robe. Toutefois, celui-ci ne sort que rarement du placard et est porté sans distinction pour toutes les grandes occasions, que ce soit pour un mariage, un enterrement ou un entretien d’embauche.

A lire :  Code parrain ShowRoomPrivé, site de ventes privées

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.