Ski en Auvergne à Noël : baisse de la fréquentation

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les fêtes de fin d’année n’ont pas été placées sous le signe de la neige en Auvergne‐Rhône‐Alpes. Elle a fait défaut dans bien des stations de ski qui ont tourné au ralenti, faute du précieux or blanc. Toutefois, le tourisme urbain et à la campagne a progressé.

Vacances de Noël avec peu de neige

Le tourisme est une activité économique importante en Auvergne‐Rhône‐Alpes, et ce, été comme hiver. La Région a voulu savoir comment les professionnels de ce secteur avait ressenti la fin de l’année.

Sans surprise, de manière générale, les commerçants et entreprises touristiques sont nettement moins nombreux à se déclarer satisfaits du bilan des fêtes de fin d’année. Seulement 48% contre 56% un an plus tôt. Des chiffres encore plus bas si l’on interroge uniquement les professionnels dont l’activité est directement lié aux chutes de neige (location de matériel de ski, remontées mécaniques, etc), en particulier dans les stations de skis d’Auvergne, avec un petit 41% contre 59% en fin d’année 2015.

Mais le manque de neige ne serait pas le seul responsable puisque le calendrier scolaire et la baisse du pouvoir d’achat sont également montrés du doigt. Une baisse de fréquentation des stations de ski en Auvergne qui a toutefois fait des heureux puisque le tourisme à la ville et à la campagne a progressé.

Enfin, tous secteurs confondus, les professionnels du tourisme se félicitent de la fidélité de leur clientèle.

Des touristes français venus en famille

Traditionnellement, l’essentiel des touristes venus profiter de la neige en Auvergne‐Rhône‐Alpes est français et familial. Les dernières vacances de Noël n’ont pas dérogé à cette régle puisque la clientèle tricolore composait le plus gros des vacanciers (89%). Toutefois, si on est venu des quatre coins de l’Hexagone pour profiter des charmes de la région en hiver, les touristes les plus nombreux étaient originaires des régions Auvergne‐Rhône‐Alpes, Ile‐de‐France et PACA.

La clientèle étrangère, quant à elle, ne représente que 11% des touristes. Une fréquentation stable malgré le Brexit qui n’a pas freiné les Anglais. Avec les Allemands et les Belges, ils composent le plus gros des étrangers en vacances de Noël en Auvergne‐Rhône‐Alpes.

Enfin, les chiffres sont également stables en ce qui concerne les locations avec un taux d’occupation de 50%.

Pour finir sur une note positive, les professionnels de la montagne se disent confiants pour les vacances de février. Les réservations vont bon train, et sont même en progression par rapport à l’an passé. Avec de la neige en quantité suffisante peu de temps avant l’arrivée des vacanciers de février, les stations de ski devraient pouvoir rapidement faire le plein et rattraper le manque à gagner de la fin de l’année.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.