Changer de fournisseur d’électricité : les Français timides faute d’informations

Voilà un peu plus de 10 ans maintenant que les Français peuvent choisir librement leur fournisseur d’électricité et de gaz. Si la part de marché des fournisseurs alternatifs progresse incontestablement, les consommateurs sont encore peu nombreux à avoir franchi le pas. Quels sont les freins ?

Ouverture du marché de l’énergie à la concurrence : les chiffres

Depuis le 1er juillet 2007, les marchés de l’électricité et du gaz sont ouverts à la concurrence avec la possibilité pour le particulier de choisir son fournisseur et de bénéficier de l’offre la plus avantageuse qui soit. Mais contrairement à ce qui s’était passé lors de l’ouverture du marché de la téléphonie, le bilan 10 ans après est mitigé.

Ainsi, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE) :

  • 50% des Français savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’électricité fin 2016. En ce qui concerne le gaz, c’est moins d’un sur 2.
  • 15% de nos compatriotes ont choisi pour l’électricité un concurrent de l’opérateur historique. EDF représente donc toujours 85% des contrats.
  • 25% des abonnés au gaz ont choisi un autre fournisseur qu’Engie.
  • 19% des personnes pensent Enedis (ex-ERDF) et GRDF sont respectivement des fournisseurs d’électricité et de gaz
  • 17 pour l’électricité et 9 pour le gaz, c’est le nombre de fournisseurs alternatifs à EDF et à Engie (ex-GDF Suez) dans l’Hexagone.

Manque d’informations : principal frein au changement de fournisseur d’électricité

Si EDF perd effectivement tous les ans des parts de marché au profit des fournisseurs alternatifs comme Lampiris, Enercoop ou Direct Energie, le fournisseur historique domine toujours 85% du marché au bout d’une décennie.

A lire :  Mint Energie : électricité verte 15% moins cher, comparatif et code parrainage 7410593

Dans un entretien paru récemment dans La Croix, Fabien Choné, directeur général délégué de Direct Energie, estime que la faute incombe aux gouvernements de tous bords qui se sont succédé depuis 10 ans à la tête de l’Etat. Selon lui, ceux-ci n’ont jamais cherché à communiquer efficacement quant à la possibilité donnée aux Français de changer de fournisseur d’énergie. Et de rappeler ensuite que la France est actionnaire des deux opérateurs historiques que sont EDF et Engie.

Effectivement, force est de reconnaître que si l’information est disponible sur les différents sites du gouvernement, les informations sont relativement succinctes. Pour obtenir une aide efficace et une réponse à la plupart des questions que l’on est en droit de se poser, il faut en effet se tourner vers des portails d’informations tels que fournisseur-energie.com. Déménagement, emménagement, liste des différents acteurs du marché, aide technique, ce portail est une véritable bible. Son positionnement est d’ailleurs très clair, « pallier le manque d’informations », principal frein au changement.

Pourquoi changer de fournisseur ?

Comme pour d’autres abonnements auxquels vous avez souscrits, faire jouer la concurrence en matière d’énergie peuvent vous permettre d’alléger votre facture ou de bénéficier d’un meilleur service.
En effet, dans le cas de l’électricité par exemple, des fournisseurs comme Lampiris, Direct Energie, Planète OUI, Happ’e proposent des tarifs 8% à 10% moins chers que les tarifs réglementés. D’autres comme Lampiris ou Enercoop proposent uniquement de l’électricité verte.

A noter qu’il est possible à tout moment de changer de fournisseur d’électricité, y compris EDF, et ce, aussi souvent que vous le désirez. Renseignez-vous !

A lire :  20€ offerts et -10% sur votre électricité (verte) avec Total Spring

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.