Lutte contre la moniliose du pommier, la maladie des pommes pourries

Si le pommier est l’un des petits fruitiers les plus courants et les plus faciles à cultiver au jardin, il peut toutefois être sujet aux maladies. L’une des plus redoutables est sans aucun doute la moniliose qui provoque le pourrissement des pommes dans l’arbre avant même qu’elles n’atteignent la maturité. Comment reconnaître la moniliose du fruit ? Quelles sont les actions bio préventives envisageables dans un jardin sans pesticide ?

Comment reconnaître la moniliose du pommier ?

La moniliose du fruit, Monilia fructigena, est une maladie des fruitiers à pépins et à noyaux provoquée par un champignon ascomycète. Ce dernier provoque des ravages parfois considérables sur les récoltes, aussi bien dans les vergers industriels qu’au jardin.

La moniliose est aujourd’hui présente partout, à l’exception des Etats-Unis et du Japon qui semblent encore indemnes.

Les symptômes de cette maladie du pommier

Monilia fructigena est relativement facile à identifier puisqu’elle se traduit par une momification du fruit. Alors qu’il est déjà bien formé, celui-ci développe une petite tâche marron qui se propage rapidement à l’ensemble du fruit. Ce dernier semble alors pourri, tout en restant ferme et accroché à la branche.

Traitements naturels contre la monilia du fruitier pour les pommes

Sa surface marron est ponctuée de points noirs et d’un grand nombre de pustules blanchâtres parfois alignés sous forme concentrique.

A lire :  Quels matériaux et autorisations pour un abri de jardin DIY ?

Comment se propage Monilia fructigena ?

Ce champignon peut se développer sur un fruit suite à une piqûre d’insecte ou à un choc. Il peut également se propager en étant véhiculé par des feuilles mortes ou tout autre élément lui-même contaminé.

En période de fructification, un trop gros bouquet de pommes en formation constitue un terrain favorable à sa propagation. Il faut donc diminuer le nombre de fruits par bouquet pour permettre une meilleure ventilation.

Quels sont les traitements et moyens de lutte préventive contre la moniliose du fruit ?

Pour lutter naturellement contre la moniliose du pommier, les solutions seront limitées mais relativement efficaces.

Les bons gestes à adopter durant l’hiver

Durant la période hivernale, il faut :

  • nettoyer les arbres notamment en supprimant les fruits momifiés se trouvant encore sur les branches
  • tailler son pommier de manière à permettre une bonne ventilation de ce dernier quand il est en vert, c’est-à-dire quand il est en feuille. Profitez-en pour éliminer les branches mortes
  • ramasser les feuilles et les fruits qui sont encore au sol sous le pommier. Ces déchets ne doivent pas être déposés dans le bac à compost, sous peine de contaminer le futur compost et donc les arbres sous lesquels il sera répandu. Pour vous en débarrasser, vous n’avez d’autres solutions que de les brûler ou de les déposer en déchetterie.

Traitement de la moniliose au printemps

Au sortir de l’hiver, au moment du débourrement (quand les bourgeons comment à gonfler), bon nombre d’ouvrages conseillent d’utiliser un fongique à base de cuivre ou de la bouillie bordelaise à titre préventif. Il faut toutefois garder en mémoire que, si de tels traitements sont autorisés en agriculture bio, ils sont loin d’être inoffensifs pour la vie du sol.

A lire :  Willemse - Tout pour fleurir jardins et balcons

Juste après la floraison de votre pommier, vous pouvez en revanche pulvériser une décoction de prêle diluée à 10 %.

Surveillance de la fructification

Plus tard dans la saison, lorsque vos fruits commencer à se former, vous devez également veiller à limiter les contacts entre eux. Ainsi, un bouquet présentant un trop grand nombre de pommes doit être éclairci. Otez les plus petites pour n’en laisser que de deux à quatre.
Un geste que le jardinier a bien dû mal à faire, mais qui se révèle efficace.

Enfin, il faut surveiller les fruits au fur et à mesure de leur évolution pour éliminer ceux présentant la moindre tâche marron.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.