Fourrure animale : liste des marques engagées (ou non) contre la fourrure animale

Pendant les soldes, vous vous laisserez peut-être tenter par des vêtements ou des accessoires avec un peu de fourrure, pensant probablement qu’elle est synthétique. C’est pourtant loin d’être le cas. 56 millions d’animaux sont ainsi sacrifiés tous les ans pour leur fourrure. Alors, comment reconnaître la vraie de la fausse ? Quelles marques ont choisi de ne plus utiliser de fourrure animale ?

56 millions d’animaux tués pour leur fourrure

Depuis plusieurs années, de nombreuses associations tentent d’informer les consommateurs sur le fait que l’on trouve de plus en plus de fourrure dans le secteur du prêt-à-porter et que contrairement à ce que beaucoup pensent, elle est bien souvent d’origine animale.

Et pour cause, puisque ce sont 56 millions d’animaux qui sont tués tous les ans pour leur fourrure, un chiffre qui ne cesse inexorablement de croître. 90% de sont issus d’élevages répartis sur tous les continents, les 10% étant chassés dans la nature. Les espèces les plus couramment exploitées sont les castors, les chinchillas, les visons, les renards, les zibelines, les ratons-laveurs ou encore les putois, mais aussi des animaux qui nous sont bien plus familiers comme les chiens et même les chats chez nos amis suisses.

En Europe, on dénombre pas moins de 6000 fermes dédiées à la fourrure, dont 40 sur le sol français. Les conditions d’élevage sont presque systématiquement désastreuses : les animaux souffrent de graves lésions, présentent des comportements anormaux du fait de leur vie entière passée dans des cages minuscules et sont bien souvent contraints au cannibalisme.

Fourrure animale : enseignes et marques n’en vendant plus (et les autres)

Si vous vous rendez dans votre boutique de vêtements préférée près de chez vous durant les soldes par exemple, vous pouvez théoriquement savoir si la fourrure de la capuche de la parka qui vous fait de l’oeil est d’originale animale ou artificielle. Il suffit pour cela de lire l’étiquette. Mais en pratique, ce n’est pas souvent très clair, voire pas du tout mentionné.

Alors, pour s’y retrouver, le site mode-sans-fourrure.com a décidé d’établir une « liste verte » des enseignes et des marques qui ont fait le choix de ne plus commercialiser de fourrure animale et une « liste rouge » de celles qui continuent de le faire.

Liste rouge : les marques sans fourrure animale en France

La liste des enseignes et des marques continuant de proposer de la fourrure animale est étonnement longue. En effet, malgré la pression médiatique exercée par de nombreuses associations et ONG, ces fabricants privilégient toujours la rentabilité au respect de la vie animale.

Parmi ceux-ci, citons par exemple Eden Park, Eider, Manoush, Devred 1902, Zadig & Voltaire, Le Temps des Cerises ou encore Minelli. Retrouvez la liste rouge en intégralité sur cette page.

Liste verte : les marques sans fourrure animale en France

Par choix ou pour ne plus figurer sur la liste de mauvais élèves, les marques sont de plus en plus nombreuses à ne plus proposer de fourrure animale, même si certaines de ces enseignes ne se sont pas engagées par écrit.
Parmi celles, des noms comme Lacoste, Quick Silver, Adidas, Sergent Major, Gemo, Pierre Cardin, Decathlon et beaucoup d’autres à découvrir sur la “liste verte”.

Mais au final, c’est bien au consommateur de faire bouger les choses. En effet, lors de vos achats en ligne ou près de chez vous, c’est à vous que revient de privilégier telle ou telle enseigne pour ne pas cautionner la fourrure animale. Alors, prêt à vous engager ?

Illustration : campagne de la Fondation Brigitte Bardot « J’aime les animaux… morts ! » #jeneportepasdefourrure – Déc 2017

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *