Fin des tarifs réglementés : forte hausse annoncée de l’électricité (encore !)

Le Conseil d’État a annulé un décret de 2013 relatif aux tarifs réglementés du gaz. Par effet boule de neige, le prix de l’électricité devrait d’ici peu ne plus être régulé. Et la nouvelle est loin d’être réjouissante pour les consommateurs qui vont voir leur facture énergétique grimper. Quelles alternatives pour anticiper cette énième augmentation du prix de l’électricité en France ?

Prix de gaz en baisse, prix de l’électricité en forte hausse

L’annonce a fait grand bruit le 19 juillet 2017, le Conseil d’État a annulé un décret de 2013 relatif aux tarifs réglementés du gaz, estimant qu’ils constituent « une entrave à la réalisation d’un marché concurrentiel du gaz ». En clair, les différents fournisseurs alternatives à Engie (anciennement GDF) vont pouvoir pratiquer les prix qu’ils désirent en toute liberté. Les consommateurs ont de quoi se réjouir d’une telle nouvelle puisque celle-ci devrait se traduire par une baisse des prix du gaz.

En revanche, en ce qui concerne l’électricité, la fin des tarifs réglementés risquent d’être synonyme de facture douloureuse. Une forte hausse dont s’inquiètent déjà la CLCV et UFC-Que choisir. Cette dernière ajoute également que cela rendra plus difficile pour les consommateurs la comparaison des offres des différents fournisseurs alternatifs à EDF.
Alors, pourquoi une hausse du tarif de l’électricité ? Tout simplement parce que EDF a de grosses difficultés et que cette structure a le monopole sur le parc de centrales nucléaires sur le sol français. Vieillissantes et de plus en plus décriées, le coût de leur entretien et leur démantèlement (à commencer par celle de Fessenheim) est répercuté sur le prix de l’électricité. Aucune chance donc de le voir baisser.

A noter toutefois que la fin effective des tarifs réglementés pour l’électricité ou de gaz ne devraient pas intervenir avant deux ou trois ans.

Energie : les alternatives pour réduire sa facture

Mieux vaut ne pas attendre la fin des tarifs réglementés pour alléger sa facture énergétique. En effet, d’ici à quelques jours, l’électricité va connaître une hausse de +1.7%, encore une fois.

Les fournisseurs d’électricité alternatifs

L’une des premières solutions pour alléger sa facture d’énergie est tout simplement d’aller voir la concurrence. En effet, depuis le 1er juillet 2007, on trouve en France de nombreux fournisseurs d’électricité alternatifs tels que Happ-e, Direct Energie, Proxelia ou encore Planète Oui pour n’en citer que quelques-uns. Vous pouvez même optez pour des fournisseurs proposant de l’électricité verte comme Lampiris.

Si ce n’est pas le prix qui vous motive, mais le fait de ne pas financer le nucléaire, vous pouvez même opter pour Enercoop, seul fournisseur en France à pouvoir se targuer de proposer une électricité 100% renouvelable et coopérative.

Opter pour une autre forme d’énergie

Solaire, éolien, bois, ce ne sont pas les alternatives qui manquent pour ne pas dépendre à 100% de son fournisseur d’électricité. Si le solaire ou l’éolien ne sont pas toujours faciles à déployer pour une maison individuelle, le chauffage au bois l’est nettement plus. Acheté auprès de professionnels se fournissant uniquement auprès de forêts gérées de manière durable, le bois est non seulement plus économique, mais en plus plus écologique.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *