Gaz, bois, électricité, quel est le coût de votre chauffage?

La chute brutale du mercure ces derniers jours a nécessairement engendré un pic de consommation d’électricité ou encore du gaz, ce qui ne manquera pas d’alourdir la facture énergétique des Français. Mais quel est le coût moyen du chauffage d’une habitation en fonction de l’énergie utilisée ?

Une facture de chauffage variant de 811 € à 1726 €

QuelleEnergie a centralisé les résultats des montants déclarés par plusieurs milliers de Français sur son portail.

Leur compilation laisse apparaître que plus que jamais, c’est l’électricité qui est privilégiée puisqu’elle représente désormais 38% des foyers contre 24% en 1990. Vient ensuite le chauffage au gaz pour 35% de la population, le chauffage au fioul pour 19% et enfin le chauffage au bois pour 5%.

Coût annuel du chauffage par énergie

Si l’électricité est la plus utilisée, ce n’est pas cette énergie qui arrive en tête de la facture annuelle la plus lourde, mais le fioul :

  • Fioul : 1927 euros
  • Electricité : 1726 euros
  • Gaz naturel : 1415 euros
  • Bois : 811 euros

Coût au m² par énergie

On peut s’étonner que la facture globale des utilisateurs du fioul soit supérieure à celle de l’électricité. Des chiffres qui s’expliquent  par le type de logements préférant le fioul. Ce sont généralement des maisons dont la superficie est plus grande, d’un certain âge et parfois pas toujours bien isolée.

Cette hypothèse est confirmée lorsque l’on ramène le coût de la facture énergétique annuel au mètre carré chauffé :

  • Electricité : 15,90 euros / m² / an
  • Fioul : 12,60 euros / m² / an
  • Gaz naturel : 11,50 euros / m² / an
  • Bois : 6,10 euros / m² / an

Sans surprise, se chauffer à l’électricité est particulièrement onéreux. En comparaison du chauffage bois qui fait figure de bon élève, l’électricité présente un surcoût de +260% au mètre carré. Ainsi, pour une maison de 100 m², le coût annuel pour un chauffage électrique est 1590 € contre 610 euros pour le bois, soit une différence tout de même de 980 € tous les ans.

Faut-il basculer au bois bûche ?

Avec de tels chiffres, on se dit immédiatement que pour bénéficier d’une belle réduction sur son budget chauffage, il faut privilégier le bois. Eco-PTZ, Prime Energie et autres incitations fiscales française ont d’ailleurs amplement permis aux propriétaires de maisons individuelles de s’équiper en appareils de chauffage au bois.

Leur choix se porte alors souvent sur le poêle à bûche. Si les performances énergétiques de ces appareils sont aujourd’hui excellentes, les utiliser comme chauffage secondaire implique de se fournir en bois énergie. Or, mal choisi ou trop humide, on constate une inévitable surconsommation (Voir « Comment choisir son bois de chauffage? ») qui va directement à l’encontre du but recherché.

Certains professionnels de la filière bois énergie préconisent donc de favoriser les appareils domestiques fonctionnant aux pellets de bois ou granulés de bois. Outre leur nettoyage réduit et leurs performances nettement supérieures, un poêle à bois permet :

  • une programmation fine de la température
  • de choisir les moments de la journée durant laquelle le chauffage doit être réduit au strict minimum. Parfait pour ne pas chauffer en votre absence et profiter d’une chaleur confortable à votre arrivée.
  • d’utiliser les déchets de bois de la filière bois.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *